2017 « seuil »

 

Albane  façonne, allège, recharge, ré-allège, elle pose, compose, décompose les couleurs, sans cesse à la recherche du parfait équilibre, comme une quête permanente où rien n’est acquis ni définitif.

Entre portes et fenêtres, elle nous emmène, tel un courant d’air, dans des espaces remplis de lumière où la frontière entre l’intérieur et l’extérieur est en mouvement perpétuel. Elle nous pousse dans ce flot continu où les lignes se brisent, les touches virevoltent et les couleurs vibrent… un véritable équilibre de funambule, témoignage du Vivant!